AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)

Aller en bas 
AuteurMessage
Depranos Requiem

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Dans un bois, entrain d'errer et d'écrire.

MessageSujet: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Dim 10 Jan - 15:03

Depranos avançait d'un pas léger. Son épée au côté gauche. Un cahier et un crayon dans la main droite.

*J'avais oublié à quel point il était agréable de marchre dans un parc. Sentir le vent caressr mon visage et jouer avec mes cheveux me manquait. Je sens l'inspiration me revenir. Depuis combien de temps n'avais-je pas écrit? Tout simplement depuis que j'ai terminé mon dernier roman. Il y a deux mois. Je me demande bien quel sera le sujet de celui que je vais écrire. Je suis impatiente de le découvrir. Je sais en tout cas que, comme à mon habitude, je vais commencer en aveugle et me laissé guider par mes mots. Je vais me contenter d'observer mes personnages évolués et découvrir leur histoire. Je suis impatiente.*

La jeune femme vit un banc installé un peu plus loin de là où elle se trouvait. Elle se dirigea vers lui. Et s'y installa. Elle ouvrit son cahier et commença à aligner les mots qui lui venait à l'esprit.

Ecrire. Oui, mais pourquoi? Pour qui? Le sais-tu Calita? Non, tu l'ignores. Tout comme moi. Et puis, ce n'est pas toi qui écrit. Toi, tu n'aimes pas cela. Tu préfères lire. Tu rêves d'une vie identiques à celle des personnages dont tu as lu les histoires. Tu rêves d'aventure. Tu rêves de liberté. Tu rêves d'amour. Et encore, il n'y a pas que cela. Mais ce sont les principaux. N'est-ce pas? Tu vis dans tes livres. Pour quelles raisons? Pour fuir ta prison dorée. Prison dans laquelle tes parents t'ont enfermée. Tu es une erreur. Il voulait un fils et ils ont eu une fille. Ils étaient si tristes à ta naissance. Ils le sont encore. Mais ils te font croirent qu'ils sont heureux de t'avoir eu pour enfant. Ils prennent soin de toi. Ah oui, ils le font même très bien. Ils t'enferment dans ta chambre et ne te laissent en sortir. Soi-disant pour te protéger. Mais, c'est faux. Le sais-tu Calita? Non, tu l'ignores. Toi, tu ne voies que l'amour. Alors qu'il faut voir son opposé. S'ils t'enferment, c'est uniquement parce qu'ils te renient. Ils te cachent aux yeux du monde. Très peu de personne connaissent ton existance. Tu n'es qu'une erreur. Mais toi, tu t'en fiches. Tu es allongée sur ton lit, et tu lis. Tu voyages à travers tes livres. Atala de Chateaubriand te fait découvrir l'Amérique. Tu deviens Atala. Tu quittes ta tribu pour un homme qu'elle a fait prisonnier. Tu aimes cet homme. Lui aussi. Vous fuyez, ensemble, main dans la main. Et puis, à quelques pages de la fin, tu meurs. Et ton aimé te pleure. Tu refermes ton livre. Tu redeviens Calita. Tu te diriges vers la porte de ta chambre. Jettes un coup d'oeil à l'extérieur. Personne. Tu sors en courant et fuis. Telle Atala, tu quittes l'endroit où tu as été élevé. Tu quittes ta tribu. Mais contrairement à elle, tu n'as pas encore trouvé ton aimé. Et c'est dans ce but, que tu passes la porte de ta demeure.

Depranos quitta son cahier des yeux et observa le lieu qui l'entourait. Elle examinait chaque détail. Des bruits de pas résonnèrent à son oreille. Un inconnu se promenait. Il avançait dans sa direction. Une fois qu'il fut plus près d'elle, elle fit, par politesse:

"Bonjour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymerick Ford

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 03/01/2010
Localisation : Dans son chateau d'argent ! (Ou pas)

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Dim 10 Jan - 17:07





Aymerick : Quelle belle journée aujourd’hui, tu ne trouves pas… Eli…
Fit-il en ce retournant vers sa domestique « invisible ». Ah oui c’est vrai, elle n’est pas là !

Un peu plus tôt, il était avec Elizabeth, pour faire des courses habituelles, mais elle s’était soudainement éclipsée prétextant une excuse surement bidon. Même si Aymerick commençait à s’y habituer, ce genre de comportement, le dépassait toujours, même si ces derniers temps, elle faisait de moins en moins de fugues, peut être à cause de la lourde responsabilité qu’elle avait envers son maitre. Mais le laisser seul en plein milieu du centre-ville, était surement très imprudent, surtout en sachant que celui-ci n’avait rien pour se défendre. Aymerick était donc là, marchant dans les ruelles près des magasins, seul, observant, ce monde presque inconnu pour lui, c’est vrai que durant toute son enfance, il était resté cloîtré chez lui, croyant que la seule limite du monde était sa maison et que tous tourné autour de lui et de sa petite personne. C’était un énorme choc quand il apprît que la carte du monde ne se limitait pas qu’à son manoir. Mais c’était le passé et maintenant il se dirigeait vers le futur, vers un avenir incertain, oui…

Aymerick étant dans ses pensées, n’avait pas remarqué qu’il avait quitté le centre-ville et qu’il se dirigeait vers un endroit encore inconnu pour lui.



Aymerick : Rahh… Je me suis encore perdu ! Mais où suis-je ?

Etrangement il était calme, normalement dans ce genre de situation les personnes paniques, mais pour lui c’était presque habituel et puis il savait très bien qu’Elizabeth le retrouverait. Il marcha donc tranquillement, l’endroit où il se trouvait semblait être un parc, enfin c’était un vaste endroit avec quelques bancs et quelques arbres, oui, cela ressemblait fortement à un parc. Il observa tranquillement quand il remarqua une jeune femme, étrangement habillé avec une épée, se diriger vers un banc non loin de lui. Elle sortît un cahier et commença à écrire… Aymerick fut aux premiers abords étonnée de voir une jeune fille avec une épée qui paradoxalement semblait bien aimer écrire. De plus son visage ne lui semblait pas inconnu, peut-être faisait-elle partît de la noblesse… Peut être allait-elle l’aider à retrouver son chemin, il s’avança donc, doucement vers elle, qui était assis sur son banc, avant même qu’il ne pu l’atteindre elle leva la tête et le salua poliment.

Aymerick : Hum… Bonjour… Comment allez-vous ? Fit-il gêné. Euh… Ou avez-vous achetée cette épée ?



Aymerick et la jeune inconnue restèrent mués, ce n’était pas vraiment la question que voulait poser le jeune homme. Il semblait un peu perdu, peut être parce qu’avant, il n’avait jamais adressé la parole à un inconnu, peut être parce qu’il ne savait pas quoi dire. De plus la jeune fille, qui semblait tout de même plus vieille que lui, ne répondait pas. L’ambiance était donc… Assez étrange.

Aymerick : Hum… Désolé ! Je voudrais plutôt savoir où se trouve le centre-ville, s’il vous plaie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katrina Delamart

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Prêt des fraisiers *o*

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Dim 10 Jan - 22:13

    Dans les rues de la ville Mademoiselle Delamart s'y promenait seule sans la compagnie de sa gentille domestique Raven. En réalité Katrina avait fugué de sa demeure, son tuteur celui que ses parents ont envoyé pour qu'il s'occupe de la jeune comtesse. La jeune fille en avait profité pour endormir l'homme avec un produit spécial qu'elle avait acheté afin de partir de sa demeure. Pourquoi fallait-il qu'elle reste toujours chez elle ? Jamais elle ne pouvait sortir dans les rues de Londres enfin sauf si Raven était à ses côtés. Bien sûr que Katrina savait pourquoi on l'empêchait de sortir du manoir, pour être sûr que rien de grave ne lui arrive sauf qu'elle ne supporte pas d'être enfermé. Elle aime la liberté et faire ce qu'elle veut même si son titre l'oblige à suivre une éducation correcte pour son rang de noble. Il y a des jours Katrina préférait être qu'une simple villageoise ou même une domestique au moins elle aiderait les autres et serait beaucoup plus libre. Marchant sous un ciel bleu couvert d'une épaisse couche de nuage blanc, on ne pouvait même pas voir le soleil. L'atmosphère dans les rues étaient un peu froide, heureusement que Mademoiselle Delamart avait pris un manteau qui la tiendrait au chaud avec une capuche pour pas qu'on la reconnaisse et puis en y pensant il y avait sûrement des gens qui ne la connaissaient pas. Rien que d'en y penser, c'était le vrai bonheur, mais pour plus de sécurité il valait mieux garder sa capuche. Avançant d'un pas lent, elle sentait que des regards s'étaient posés sur elle. En même temps cela pourrait sembler être très normal. Katrina portait une de ses plus magnifiques robe dans les tons rose fushia, or et blanc. Une robe qui avait été confectionnée par un grand couturier, rien qu'à regarder la qualité des tissus on pouvait très bien en déduire la richesse de la demoiselle. Celle-ci soupirait et ignorait tout simplement ses regards en continuant de marcher.
    * Enfin de l'air frais... J'ai intérêt à revenir plus tôt avant qu'il se réveille et remarque que je ne suis plus dans le manoir. *
    Katrina s'arrêtait en face d'une vieille dame qui vendait au bord des rues des pommes. Dommages que ce n'était pas des fraises car la jeune fille aurait sûrement tout achetée. Regardant la vieille dame qui semblait être pauvre cela attristait la comtesse qui achetait une pomme, une belle pomme bien rouge et qui semblait être juteuse. Payant la vieille dame Katrina portait le fruit à sa bouche pour la croquer mais quelqu'un la bousculait et faisait tomber cette pomme qui roulait dans la rue. La jeune fille regardait la pomme et mettait quelque seconde avant de comprendre que c'était sa pomme qui s'en allait.
    << Kyaaaaaaaaa... Ma pomme. >>
    Puis Katrina se mettait à courir pour rattraper sa pomme mais malheureusement elle ne faisait pas attention aux personnes devant elle. Et la conséquence était qu'elle renversait un pauvre garçon qui se trouvait malheureusement sur son passage et le fit tomber ainsi que elle-même qui atterrissait brutalement sur les fesses. Les yeux fermer la jeune comtesse se frottait la tête en murmurant des " Aïe. " d'une voix douce et à peine audible. Ré-ouvrant très vite les yeux elle tournait vivement la tête de droite à gauche pour pouvoir retrouver la pomme qui avait disparu. La capuche de son manteau c'était enlevé pendant le moment du choc... du choc ? Katrina se relevait vivement et regardait le jeune garçon et disait d'une voix qui exprimait vraiment le pardon.
    << Je suis désolée. Je ne vous ai pas fait mal ? >>
    Elle n'avait pas encore remarqué la jeune fille qui se trouvait sur un banc. Attendant patiemment qu'il réponde à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depranos Requiem

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Dans un bois, entrain d'errer et d'écrire.

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Lun 11 Jan - 14:25

L'inconnu s'arrêta devant elle.

Hum… Bonjour… Comment allez-vous ? Fit-il gêné. Euh… Ou avez-vous achetée cette épée ?Hum… Désolé ! Je voudrais plutôt savoir où se trouve le centre-ville, s’il vous plaie ?

Depranos s'apprêtait à répondre lorsqu'une pomme roula à leurs pieds et qu'une jeune fille fit tombé son interlocuteur. Depranos ne bougea pas. Immobile telle une statue. Elle écrivit derechef.

Que fais-tu maintenant que tu es libre Calita? Tu cours. Goûtes à la vie. La vrai. Loin de ta prison dorée. Tu trouves un bois. Tu t'y réfugies et redeviens Atala. Tu es sans ton aimé. Cependant tu le cherches. Guettant les moindres signes de son éventuelle présence. Te voilà désormais libre de faire ce que tu veux. Tu peux enfin vivre une aventure. Tu peux enfin trouvé une personne à aimer. Cherches là. Qui sait, tu la croiseras peut-être dans une seconde. Les minutes passent et toujours rien. Tu désespères et t'assoies. Ton prince charmant se refuse à arriver. A croire qu'il se fait désirer. Un peu de patience Calita. Il arrivera tôt ou tard. C'est promis. Il faut simplement que tu attendes bien sagement. Allez, lève-toi. Il n'est pas encore trop tard.

Depranos quitta des yeux son cahier avant d'entendre dire:

<< Je suis désolée. Je ne vous ai pas fait mal ?
Cela serait embêtant. Il voulait que je réponde à ces questions. N'est-ce pas mon jeune monsieur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymerick Ford

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 03/01/2010
Localisation : Dans son chateau d'argent ! (Ou pas)

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Mar 12 Jan - 23:56

Avant même qu’Aymerick n’eu une réponse à sa question, il fut brusquement bousculé par une jeune fille. Le pauvre jeune noble, ce retrouva donc à terre, presque choqué et sans pouvoir bouger, il fut comme agressé par la jeune inconnue qui l’avait poussé (Enfin ça c’est lui qui ce l’imagine).



« Je suis désolée. Je ne vous ai pas fait mal ? »
« Cela serait embêtant. Il voulait que je réponde à ces questions. N'est-ce pas mon jeune monsieur? »

[ARRET DU TEMPS*] Le jeune homme ne répondit pas, sur le choc surement. Il était assis par terre, muet et observait les deux jeunes femmes devant lui, la première, celle qu’il avait accosté était toujours sur son banc et après s’être remis à écrire, le fixé pour avoir une réponse, puis son regard ce tourna vers la seconde, celle qui l’avait poussée. Vu ses habits, c’était évident qu’elle soit une noble. Enfin une noble pas très délicate, surtout pour avoir osé pousser Aymerick, pour simplement attraper une pomme… Aymerick les observait silencieux, comme si le temps c’était arrêté. [LE TEMPS REPREND SON COUR NORMAL].

Le jeune homme décida après ce court moment de description de se lever, quand il arriva à la hauteur de celle qui l’avait malencontreusement fait tomber, il balaya rapidement la terre qui s’était collée à son vêtement de sortie et décida enfin, de répondre aux questions posées, peut être un peu furieux…



Aymerick : Merci, de vous en inquiétez, mais je vais très bien ! Fit-il sèchement à celle, qui l’avait envoyé à terre.

Puis dans un élan presque contradictoire à son comportement, il se retourna vers celle assise sur le banc, avec un drôle de sourire aux lèvres, il s’avança et pour surement faire comme si rien ne c’était passé, questionna :

Aymerick : Alors, où avez-vous acheté cette épée ?



Ce comportement étrange, qu’on pouvait rarement voir chez lui, était surement occasionné par une gêne causée par cet accident. Ce n’est pas qu’il avait honte, mais il ne savait pas vraiment comment si prendre pour masquer cette gêne, peu crédible par rapport à son statut de directeur. Son éducation dans un monde autre que le sien, semblait encore plus difficile.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depranos Requiem

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Dans un bois, entrain d'errer et d'écrire.

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Lun 18 Jan - 22:34

Le jeune homme se releva et s'épouseta avant de dire:

"Merci, de vous en inquiétez, mais je vais très bien !"

Il se retourna ensuite vers Depranos avant de reprendre:


"Alors, où avez-vous acheté cette épée ? "

La jeune fille répondit tout en écrivant:

"Pour tout vous dire, je ne l'ai pas acheté. C'est un héritage famillial. Je la tient de mon défunt père. Mort assassiné. Tout comme ma mère d'ailleurs. Ils sont morts ensemble. Ne croyez pas que cela ait créer une grande tristesse en moi. Bien au contraire. Je me suis sentie comme libérée. Je ne supportais plus toutes ses règles qu'ils m'apposaient. Je n'en pouvais plus. J'ai souhaitais que tout s'arrête. Et oui, tout s'est arrêté pour mes parents. Ne croyez pas que je désirais la mort de mes parents. Non. Ce n'était pas le cas. J'aurai préféré que la Mort me prenne dans ses bras. Ils sont sûrement plus affectueux que ceux de mes parents. Enfin, c'était peut-être le prix à payer pour m'avoir donné un tel nom. Je me présente. Je me nomme Depranos Requiem. Depranos est un mot grec signifiant "la faux", l'arme de la Mort. Mon nom pourrait alors vouloir dire: "Requiem de la faucheuse". Et vous, quels sont vos noms?"

Hâte-toi Calita. Le jour va bientôt se coucher. Il va te falloir rentrer. Oui, je sais. Tu refuses de rentrer sans avoir trouvé ton aimé. Tu es entêtée. Non. En fait, tu ne l'es pas. Tu es juste amoureuse. De qui? Tu ne le sais pas encore. Mais patience, tu le sauras très bientôt. Allez, cherche. Cherche encore. Inspecte tout ce qui t'entoure. Il ne faut aucunement qu'un détail t'échappe. Cela pourrait t'empêcher de trouver ton amour. Ne desespère pas. Ton prince va arriver. Tient. Ne serait-ce pas lui que j'aperçois dans ton dos? Retourne-toi Calita! Vite! Tu fais un tour sur toi-même. Oh non, c'est un des domestiques du manoir. Tes parents ont remarqué ta disparition. Cours Calita! ne t'arrête surtout pas. Il ne faut surtout pas qu'il te rattrape. Tu t'entraves. Relève-toi vite. Il gagne de la distance. Hâte-toi Calita. S'il te rattrape, tu pourras dire adieu à tes rêves d'amour. Je sais que tu ne le supporterais pas. Alors cours. Fuis. Cache-toi. Telle Atala, fuis les membres de ta tribu avant qu'il ne t'empêche de fuir en compagnie de ton bien aimé. Hâte-toi Calita. Hâte-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katrina Delamart

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Prêt des fraisiers *o*

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Ven 22 Jan - 13:18

[ Désolé du retard u-u j'avais pas le temps de venir car j'ai eu de nombreuse interrogation et je devais réviser]

    Le jeune garçon avait répondu d'un ton sec à la question de Katrina qui voyait très bien qu'elle l'avait quelque peu gêné ou plutôt choqué. Enfin quel adjectif pouvait-elle bien utiliser. Ne savant que dire, en plus c'était entièrement sa faute même si elle ne l'avait pas fait exprès. Mais bon apparemment se jeune garçon l'avait mal pris et devait sûrement penser qu'elle l'avait fait exprès. Pourquoi aurait-elle fait ça? Elle n'était pas une fille méchante qui aimait embêter tout le monde, au contraire Katrina était plutôt une fille gentille mais très maladroite. La duchesse ne savait plus trop ou se mettre, d'ailleur elle pensait qu'il valait mieux qu'elle s'en aille sur le champs. Puis cherchant du regard sa pomme sans déranger les deux personnes, mais malheureusement elle ne la retrouvait pas. Tant pis mieux fallait qu'elle abandonne et puis sûrement une personne l'avait ramassé et gardé pour lui ou elle. Katrina se mettait en marche mais s'arrêtait en écoutant ce que la fille disait en se présentant ensuite et demandant le nom des deux jeunes gens.


    << Enchanté de vous connaître. Je me nomme Katrina Delamart. >>

    Attendant que le jeune homme réponse à son tour, Katrina fixait l'épée de la demoiselle. Si elle en possédait une, elle savait sûrement se battre. Si c'était le cas Katrina l'admirait alors, puis elle se mettait à penser tranquillement en se demandant bien ce que faisait Raven. La duchesse avait bien quelques idées soit elle était à sa recherche, soit elle mangeait des sucreries ou elle pouvait faire bien d'autre chose. Katrine arrêtait de penser, finalement elle faisait une nouvelle rencontre mais qui se passait mal pour un commencement surtout avec le jeune garçon, finalement elle aurait dût rester chez elle au moins elle n'aurait pas offenser cette personne.


[ Désolé pour ce petit post mais j'ai pas eu beaucoup d'inspiration surtout aucune idée. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymerick Ford

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 03/01/2010
Localisation : Dans son chateau d'argent ! (Ou pas)

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Dim 24 Jan - 22:25

Pour tout vous dire, je ne l'ai pas acheté. C'est un héritage familial. Je la tiens de mon défunt père. Mort assassiné. Tout comme ma mère d'ailleurs. Ils sont morts ensemble. Ne croyez pas que cela ait créé une grande tristesse en moi. Bien au contraire. Je me suis sentie comme libérée. Je ne supportais plus toutes ses règles qu'ils m'apposaient. Je n'en pouvais plus. J'ai souhaitais que tout s'arrête. Et oui, tout s'est arrêté pour mes parents. Ne croyez pas que je désirais la mort de mes parents. Non. Ce n'était pas le cas. J'aurai préféré que la Mort me prenne dans ses bras. Ils sont sûrement plus affectueux que ceux de mes parents. Enfin, c'était peut-être le prix à payer pour m'avoir donné un tel nom. Je me présente. Je me nomme Depranos Requiem. Depranos est un mot grec signifiant "la faux", l'arme de la Mort. Mon nom pourrait alors vouloir dire: "Requiem de la faucheuse". » Lui répondit-elle, tout en écrivant.



Aymerick semblait surpris, déjà par l’histoire que Depranos venait de lui raconter, puis par le faîte d’en avoir dit autant en quelques minutes. Il resta quelques minutes bouche bée… Puis elle continua…

« Et vous, quels sont vos noms? »

Il aurait bien dit un faux nom, mais mentir n’était pas son genre et puis il détestait ça. Il regarda un instant Depranos, qui continuait à écrire, puis ce retourna vers la jeune fille qui l’avait bousculé
.
<< Enchanté de vous connaître. Je me nomme Katrina Delamart. >>Fit-elle calmement.

Et puis soudainement elle retomba dans ses pensées. Après quelques étranges minutes d’observation, il se tourna vers Depranos et répondit enfin…



« Je me nomme Aymerick Ford, enchanté de vous rencontrer, je ne sais pas si mon nom de famille est populaire ou pas, mais j’ai déjà cru entendre les vôtre. » Fit-il en essayant d'être le plus classe possible.

Aymerick après avoir fini son discours, ce retourna encore une fois vers Katrina. Elle semblait ne pas vouloir les déranger. Delamart ? Ce nom ne lui était pas étranger, il réfléchit rapidement, puis ce souvenu d’une boutique à Islington, une boutique de bonbon, nommé « Boutique de sucrerie Delamart ». Il n’y rendait visite que très rarement, vu que c’était relativement loin pour lui. Mais les quelques souvenirs qu’il en avait n’était pas si mauvaise.

« Ah oui en y repensant ! Delamart ? N’avez-vous pas un quelconque lien avec la « Boutique de sucrerie Delamart » ? ».

Il avait complètement oublié l’accident de tout à l’heure, comme si rien ne c’était passé, il est vrai que Aymerick pouvait avoir des réactions assez poussé, mais il pardonnait rapidement. Et puis il a toujours adoré parler. De plus il se demandait si Elizabeth allait le retrouver, car il n’allait pas errer dans la ville tous seuls jusqu’au soir. Et puis de toute façon en ce moment, il était occupé à discuter avec deux jeunes filles, semblant être elle aussi des nobles.


Dernière édition par Aymerick Ford le Lun 25 Jan - 19:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katrina Delamart

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Prêt des fraisiers *o*

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Lun 25 Jan - 14:15

[ Je supprimerait mon post c'est juste pour dire Aymerick me suis présenter regarde le poste au-dessus du tien
EDIT: Si un admin passe pourrait-il supprimer car je ne peux pas le faire --"]


Dernière édition par Katrina Delamart le Mer 27 Jan - 0:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymerick Ford

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 03/01/2010
Localisation : Dans son chateau d'argent ! (Ou pas)

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Lun 25 Jan - 19:30

Excuse moi, j'avais oublié ce détail. Je suis vraiment irrécupérable ! RAH ! J'ai modifié et je supprimerais ce post quand tu l'auras lu. Si quelques choses, te dérange encore une fois, n'hésite pas à me le faire remarquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depranos Requiem

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Dans un bois, entrain d'errer et d'écrire.

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Mar 26 Jan - 23:48

La fille à la pomme répondit en premier.

<< Enchanté de vous connaître. Je me nomme Katrina Delamart. >>

Ce fut ensuite le jeune homme qui répondit.

« Je me nomme Aymerick Ford, enchanté de vous rencontrer, je ne sais pas si mon nom de famille est populaire ou pas, mais j’ai déjà cru entendre les vôtre. Ah oui en y repensant ! Delamart ? N’avez-vous pas un quelconque lien avec la « Boutique de sucrerie Delamart » ? ».

En attendant que Katrina réponde, Depranos continua d"écrire.

Courage Calita. Tu l'as presque semé. Encore un effort. Il t'appelle mais tu ne dois surtout pas te retourner. C'est un piège. Tel un animal, tu es traqué. La chasse est ouverte. Fuis. Cache-toi. Tu peux le faire. Un peu de courage. Tu es à deux doigts de la liberté. Ne te laisse surtout pas avoir maintenant. Tu ne t'en remettrais certainement pas. Enfin, tu as échapper à ton traqueur. Oui, tu peux te reposer. Après ce que tu viens de faire, tu mérites bien une petite pause. Excuse-moi, j'ai parlé trop vite. Ton chasseur refuse de te laisser fuir. Allez Calita, continue. Tu es jeune contrairement à lui. Il te laissera tranquille dans peu de temps. Son âge va le retenir. Ne t'en fais pas. Attention Calita, regarde où tu vas. Je t'ai dit de ne pas te retouner. Ta sotise t'aura fait rentrer dans un jeune homme. Allons Calita, n'oublie pas tes bonnes manières. Excuse-toi. Tu es pardonné. Et surtout charmée. Le sourire de ce jeune homme ne te laisse pas indifférente. Tu rougis. Soudain, tu entends ton traqueur crier ton nom. Si tu ne fuis pas vite, il va te rattraper. Cependant, on dirait que celui pour lequel tu rougis souhaite t'aider. Il te cache et va à la rencontre de ton chasseur avant de lui dire qu'il t'a vu partir dans une direction opposée au lieu où tu te caches. Ton sauveur revient ensuite près de toi. Il te rassure. Tu le remercies. Et vire presque à l'écarlate. Il te demande ton nom. Tu lui réponds: "Calita". Tu lui demandes le sien, il te répond: "Calipse". Vous restez quelques minutes sans prononcer le moindre mot. Tu lui souris, gênée de ne savoir que dire. Il te répond d'un sourire identique. Silence. Vous vous fixez dans les yeux. Plongez votre regard dans celui de l'autre. Vous êtes hypnotisés. Non. Vous tombez seulement amoureux l'un de l'autre. Inconsciement, vos visages se rapprochent et vos lèvres s'unissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katrina Delamart

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Prêt des fraisiers *o*

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Mer 27 Jan - 1:32

    Le jeune garçon se présentait à son tour sous le nom de Aymerick Ford, bien sûr que ce nom était famillié pour Katrina qui n'était pas du tout bête. Ford lui faisait rappeler cette entreprise de voiture où il vendait de très belle chose. La duchesse avait eut la chance de voir les beau carosses luxueux qui était très couteux. Katrina ne pouvait pas dire si le nom de ce jeune garçon était populaire étant donné qu'elle ne pouvait pas savoir si les autres gens connaissait ce nom mais s'il possédait une telle entreprise celle-ci pouvait en juger qu'il devait être de rang noble. Après lequel ? Elle n'en savait rien et n'osait pas lui demander, ne voulant pas parraître trop curieuse. Puis il ajoutait qu'il croyait avoir déjà entendu celui de la jeune fille, peut-être... Katrina ne savait pas si elle était populaire enfin c'est sûr que ça boutique de bonbon était beaucoup fréquenté surtout par des enfants sudoyant leurs parents de leur en acheter. Ne disant rien car il finissait par continuer à parler en disant ou plutôt demandant à celle-ci si elle n'avait pas une boutique de bonbons ou confiseries cela dépend des autres du nom de " Boutique de sucrerie Delamart". Un jolie sourire se traçait sur les fines lèvres de celle-ci qui était assez heureuse qu'on connaisse ça boutique. Mais est-ce qu'il était déjà rentré une fois dans sa boutique ou il connaissait sûrement de nom avec les gens qui parlent, il l'avait sûrement entendu comme ça. Enfin Katrina s'en fichait pour l'instant, elle était tout simplement contente et d'ailleur on pouvait voir dans ses yeux des étoiles exprimant sa joie. Lui répondant :
    << Oui, j'en suis la gérante. Le vôtre ne m'est pas inconnu non plus. J'ai déjà eu l'occasion de voir vos magnifique carosse. >>
    Puis elle reposait son regard sur la jeune fille du nom de Depranos Requiem qui semblait écrire. Etait-elle une femme écrivain ? Katrina aimait beaucoup lire surtout des histoires ou elle avait l'impression d'être libre comme en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymerick Ford

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 03/01/2010
Localisation : Dans son chateau d'argent ! (Ou pas)

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Ven 29 Jan - 20:18

<< Oui, j'en suis la gérante. Le vôtre ne m'est pas inconnu non plus. J'ai déjà eu l'occasion de voir vos magnifiques carrosses. >>

Aymerick resta un moment étonné, non surprît d'apprendre que son entreprise était populaire, non... Il était surprît parce que notre petit noble adorait les bonbons en tout genre et que rencontrer une gérante de « boutique de sucrerie » aussi jeune, l'étonnait. Même si pour son âge être le gérant d'une entreprise de carrosse n'était pas mieux. N'était-il donc plus le seul directeur d'entreprise jeune, dans ce monde.



Sur le moment, il fit un sourire presque idiot, comme heureux de rencontrer quelqu'un semblable à lui, heureusement qu'aucune des deux filles ne l'avait remarqué. Il voulut, un moment, prendre la parole pour faire un commentaire, puis il remarqua que Depranos était occupé à écrire et que Katrina était en train d'observer cette dernière. Il serait donc impoli de les couper dans leurs occupations. Ils restèrent donc sages pendant un long moment. Aymerick avait lui aussi porté son intention sur ce qui semble être un écrivain. Depranos, semblait être absorbé, enfin c'est ce que se demandait Aymerick, car elle ne semblait pas avoir remarqué, les deux grands yeux curieux fixé depuis déjà quelques minutes sur elle. Aymerick de nature curieux et bavard, avait une forte envie de poser mille questions, mais si il embêtait ces gentes demoiselles, il risquait de se faire taper sur ses doigts par son majordome, étant donné que c'était à cette dernière de l'éduquer comme un vrai noble. Il devait donc rester poli à toute épreuve et montrer un visage positive de lui. Surtout qu'il se trouvait en présence d'une Delamart, qui vendait des sucreries et d'un écrivain ? Il devait donc être parfait. Il osa quand même une question, pour casser un peu le vide qui s'était installé entre ces trois nobles. Ce n'était surement pas une question nécessaire, surtout qu'il avait des questions plus urgentes comme « où se trouve le centre-ville ?».Mais il n’était pas décidé à les quitter.



« Veuillez me pardonner, demoiselle Requiem ! Est-ce que je pourrais savoir ce que vous écrivez ? » Questionna-t-il en souriant tout simplement.


Dernière édition par Aymerick Ford le Ven 29 Jan - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depranos Requiem

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Dans un bois, entrain d'errer et d'écrire.

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Ven 29 Jan - 20:52

Alors que la jeune fille poursuivait son écrit, elle entendit:

« Veuillez me pardonner, demoiselle Requiem ! Est-ce que je pourrai savoir ce que vous écrivez ? »

Ce qu'elle écrivait? Si seulement elle le savait elle-même. Depuis une dizaines de minutes elle ne faisait qu'aligner des mots. Elle écrivait inconsciement. Comme si elle était en transe. Comme si elle n'avait aucun contrôle sur sa propre main. Comme si cette dernière était possédée par un démon. Un démon, qui ne sachant que faire, ne trouva de meilleure occupation que de hanter la main de Depranos. Faisant ainsi d'elle une marionette destinée à la divertir. Un vulgaire jouet. Mais il doit faire attention, après tout, un jouet se casse facilement si on en prend pas soin. Et s'il venait à la casser, il ne pourrait plus s'amuser. Cela serait dommage. N'est-ce pas?

"Ce que j'écris? Pour tout vous dire, je l'ignore. Ma main s'agite sur mon cahier, entraînant avec elle mon crayon et donnant ainsi naissance à des phrases qui créaient une histoire. J'avance en aveugle. Je suis parti d'un mot, et me voilà lancée dans un récit. Vous me parraissez tous eux être intrigué par mon écrit, souhaitez-vous lire le peu que j'ai inscrit? Si oui, permettez-moi tout d'abord de rajouter quelques lignes."


Alors Calita, quel effet ce baiser t'a-t-il fait? As-tu apprécié la sensation de tes lèvres sur les tiennes? Il semblerait que oui. Tu es à la fois heureuse et génée. Calipse aussi. Cependant, cela ne vous gêne pas. Vous recommencez. Mais cette fois, il te serre contre lui et t'embrasse plus que passionément. Tu t'y abandonnes totalement. Tu es si bien dans ses bras. Tu te sens si bien près de lui. Tu n'as pas envie de le quitter. Tu veux fuir avec lui. Où? Tu ne sais pas et tu t'en moques. Tant que tu es avec lui, cela ne te gêne aucunement. Et lui, il pense comme toi. Il n'y a que toi. Il n'y a que lui. Vous êtes seuls. Vous êtes entourés par le murmure du vent. Vous êtes amoureux. Rien ne compte plus si ce n'est vos sentiments l'un pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katrina Delamart

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 31/12/2009
Localisation : Prêt des fraisiers *o*

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Jeu 18 Fév - 3:00

    Aymeric semblait surpris mais de quoi ? Qu'elle connaissait son entreprise ou plutôt son nom. Ou parce qu'elle était la gérante de sa boutique de bonbon alors qu'elle à un jeune âge. Il est vrai que Katrina se posait beaucoup de question ou elle avait bien sûr des réponses mais lesquelles de ses réponses étaient juste. Enfin passons ce n'était pas si important que cela. Bref, le regard porté sur Depranos qui semblait si absorbé par ce qu'elle écrivait. La jeune fille se demandait bien comment elle faisait pour écrire autant, réfléchissait-elle avant d'écrire ? Ou finalement elle écrivait comme ça de mots en mots ? Katrina était vraiment fasciné. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle aimait les livres et voir quelqu'un écrire une histoire pour elle cela était presque magique. Des auteurs aimant partager les histoires qu'ils composent aux autres personnes afin qu'elles aiment leurs livres. Ce que Katrina aimait dans les livres étaient qu'elle pouvait se sentir libre et pouvait presque se mettre dans la peau du personnage de l'histoire pour vivre ses aventures. C'était pour elle une sorte de liberté. La jeune duchesse revenait de ses pensées pour écouter le jeune homme qui s'adressait à l'autre fille en lui demandant ce qu'elle écrivait, il voulait le savoir. A vrai dire Katrina aimerait bien aussi savoir ce qu'elle écrivait mais elle n'osait pas demander. Depranos répondait à la question du jeune homme. Ce que Katrina avait compris était qu'elle ne savait pas du tout ce qu'elle écrivait et que sa main agissait seule. Une main possédée ? Si elle est possédée, elle ne doit pas l'être par un vilain esprit. Elle continuait en disant comme ils semblaient tous deux intrigués par ce qu'elle écrivait, qu'ils pouvaient tous les deux lire après qu'elle est rajoutée les quelques lignes à son récit sûrement inachevé mais sûrement très intéressant pour un début si elle l'avait commencé.
    << Je serais ravie de lire ce que tu écris... >>
    Attendant qu'elle finisse d'écrire en attendant patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Depranos Requiem

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 06/01/2010
Localisation : Dans un bois, entrain d'errer et d'écrire.

MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   Mar 16 Mar - 10:42

Une fois les dernières lignes ajoutées, Depranos ferma son cahier et le tendit aux deux autres protagonistes.

*Nous allons savoir ce que les autres pensent de toi Calita.*

Le cahier contenant l'histoire de Calita quitta ses mains. Depranos allait attendre patiemment le verdict. Elle se demandait comment Calita allait être reçu. Est-ce que les gens aimeront ce personnage? Ou au contraire, le haïront- ils? Cela intriguait la jeune noble. Après tout, il est toujours interessant pour un auteur d'avoir les impressions des autres sur ses personnages. Savoir s'ils sont aimés ou détestés est interessant. Très interessant. Quel auteur n'a jamais demandé ce que l'on pensait de ses écrits et de ses personnages? Tout simplement ceux qui écrivent sans plaisir. Juste pour l'argent. Ecrire pour ecrire. Sans but précis. Sans plaisir personnel. Sans chercher à amener le lecteur a réfléchir. A s'interroger sur certaines choses. A lui faire ressentir certaines émotions et sensations. Si un auteur n'écrit pas pour au moins une de ses choses, le texte ne vaut généralement pas le mérite d'être lu. Qu'en penses-tu Calita?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre hasardeuse(Aymerick Ford, Katrina Delamart)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Katrina Caelevan - Femme de main pour Margot de Soltariel
» HENRY JUSTICE FORD (1860-1940)
» Antipool Ford (RDS)
» KATRINA LAW ◈ Everly al Ghul
» [F] Katrina Law - Indépendants (Moisson)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji RPG :: Londres :: Rues de la ville :: Parcs-
Sauter vers: